Dousson délègue les budgets sensibles aux experts !
Vous êtes ici : Accueil Les Ecos d’Euklead Dousson délègue les budgets sensibles aux experts !

Dousson délègue les budgets sensibles aux experts !

doussonL’entreprise d’électricité Dousson, reprise en 2012 par Romain Molendi, a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires de 6,2 millions d’euros pour un effectif total de 57 personnes. Réputée dans la région de Saint-Etienne, l’entreprise n’a de cesse, depuis sa création en 1946, de se développer et d’investir de nouveaux métiers. Les succès s’enchaînent et l’entreprise se porte bien. Alors pour quelles raisons, Romain Molendi, décide-t-il en 2015 de faire de l’optimisation des coûts une priorité ? Pourquoi avoir fait appel à Bertrand Grataloup, Directeur associé d’Euklead, et à Benoît de Fontenay, Directeur associé d’Euklead, expert Assurances ? Romain Molendi témoigne.

Votre entreprise est en bonne santé. Pourquoi avoir engagé une démarche d’optimisation des coûts indirects ?

Tout d’abord, il faut mettre cette démarche en perspective. L’entreprise Dousson dont le métier initial était la vente et la réparation de postes TSF a été créée en 1946 par Victor Dousson, le grand-père de mon épouse. L’affaire s’est ensuite développée sur les métiers de l’électricité - courant fort (câble, éclairage…) et courant faible (alarmes, informatique, téléphonie…)- sous l’impulsion de ses fils, Alain et René Dousson, et d’André Perrin. Puis 2012 sonne la passation de pouvoir.

Je reprends l’entreprise. Mon objectif premier est alors de m’inscrire dans les valeurs fondatrices de la société, celles de satisfaire nos clients. Aussi, je m’attèle en priorité au développement de nouvelles activités comme la climatisation et le photovoltaïque. Mais comme tout dirigeant, je n’oublie pas que la conjoncture économique est cyclique. Cela invite à réfléchir autant sur les charges que sur les leviers de croissance.

Vous êtes prudent. Est-ce une des raisons pour laquelle vous avez délégué la démarche ?

Certains postes de dépenses ont été passés en revue par nos soins comme la téléphonie que nous jugions être à la portée de nos compétences. Concernant le budget assurances que nous avons délégué à Euklead, les dispositions furent toutes autres.

Pour une entreprise du BTP comme la nôtre, cette charge est cruciale notamment parce qu’elle comprend le volet responsabilité civile, un poste majeur puisqu’il concernait plus 50% du budget assurances avant l’intervention de l’expert. L’entreprise a malheureusement été impactée en 2008 par un sinistre sur un chantier.

Réaliser la démarche en interne était impossible en raison des différents enjeux que ce budget revêtait. Notre première préoccupation était de nous assurer que nous étions bien couverts, que les primes et garanties étaient cohérentes avec les besoins et la situation actuelle de notre entreprise (qui depuis 2008 avait beaucoup évoluée). Il nous fallait également disposer d’une vision plus claire des taux de remboursement et des conditions d’application. Un audit complet était ainsi nécessaire. Si en plus, nous pouvions réaliser des économies, le pari était gagné.

L’évidence nous dictait qu’il fallait déléguer la démarche à des experts en assurances. Si nous sommes très compétents dans de nombreux domaines liés à notre cœur de métier, nous ne disposons d’aucune compétence en interne pour appréhender ce secteur aux multiples facettes et à la culture spécifique. Les assurances sont un sujet éminemment complexe pour des non-initiés. Seuls des experts sont à même de l’analyser, de rédiger des appels d’offre, de comprendre voire de décrypter et de comparer les propositions des prestataires et le cas échéant d’obtenir des économies significatives sans diminuer la qualité de service. De plus, nous avions la conviction qu’il fallait que les prestataires comprennent instantanément qu’ils dialoguaient avec un interlocuteur qui parlait le même langage qu’eux.

Pourquoi avez-vous choisi de travailler avec Euklead ?

Je connais , depuis de nombreuses années. Il y a quelques temps déjà il nous avait présenté la démarche. Convaincu, je leur ai demandé d’effectuer une première analyse qui a permis d’identifier les postes à fort potentiel d’économies. Les assurances, comme je l’imaginais, en faisaient partie.

Ce budget peut être considéré comme stratégique tant notre activité est concernée. Par ailleurs, sujet sensible en raison du sinistre, il n’aurait pas supporté d’être analysé avec légèreté. Pour atteindre les résultats attendus, seuls des experts, selon nous des séniors, sont à même d’appréhender justement les notions de primes et de garanties tout comme nos besoins et nos contraintes. Alors certes il y a les compétences, mais il y a aussi les qualités intrinsèques du consultant qui font toute la différence. Il fallait être capable de communiquer aux prestataires tous les atouts de notre entreprise, tout ce qui avait été fait en matière de sécurité notamment.

La rémunération au succès a été un autre facteur déterminant dans notre décision. Parce que les consultants d’Euklead travaillent dans une démarche gagnant/gagnant, nous étions assurés qu’ils contribueraient à la réalisation de nos objectifs.

Comment vos employés ont-ils réagi à la démarche ?

Le DAF et moi-même avions la certitude qu’il fallait déléguer la démarche à des consultants dont c’est le métier et que nous pourrions pleinement tirer profit de leur intervention.

Dans tous les cas, vous ne pouvez accabler vos collaborateurs de ne pas savoir obtenir les mêmes résultats qu’un expert. Leurs compétences ne sont pas remises en cause car nul n’est censé être expert dans tous les domaines. Vos consultants, eux, disposent du recul, de l’expertise, des connaissances techniques et des processus. Réservons notre énergie à notre cœur de métier.

Comment s’est déroulée la mission ?

Le budget assurances (RC décennale, flotte automobile et bâtiments) s’élevait avant intervention à 85000 euros dont 50 000 euros pour la RC.

Pour aligner la prestation à la situation actuelle de l’entreprise et réaliser des économies, Benoît de Fontenay a réalisé un argumentaire précis détaillant les avantages de Dousson et tout ce que l’entreprise a notamment mis en place en termes de prévention des risques.

« Il faut comprendre que les compagnies d’assurance ne tarifient jamais les entreprises de la même façon. Par ailleurs, par manque d’informations les concernant, elles appliquent des tarifs moyens de façon parfois arbitraire. De plus, vous ne pouvez comparer les conditions appliquées à votre entreprise car il n’existe aucun benchmark en la matière. En effet, chaque entreprise est un cas unique ; elles ont chacune un historique de sinistralité ; elles ne gèrent pas les risques de façon identique...

Aussi, si une société a mis en place des dispositifs performants de gestion des risques, il est impératif de les mettre en exergue. C’est particulièrement vrai dans le milieu du BTP, connu pour avoir des risques importants et donc de fortes primes. », précise l’expert.

Au sein de Dousson, nous avons implémenté des sessions de formations de sensibilisation à destination de tous les collaborateurs, des méthodes de travail rigoureuses, des contrôles de chantier permanents, obligé au port d’équipements de sécurité… Cela nous a permis d’obtenir de nombreuses certifications. Tout cela a été repris dans les argumentaires de Benoît de Fontenay qui a interrogé plusieurs assureurs.

In fine, tout en maintenant le courtier historique, nous avons changé de prestataires concernant les segments RC et flotte automobile. Notons qu’afin d’optimiser ce dernier poste, Benoît de Fontenay a regroupé les contrats en un seul. Il est en effet, dans bien des cas, plus économique de mutualiser que d’avoir un contrat par véhicule comme c’était le cas chez nous. D’ailleurs, nous réalisons 30% d’économies sur ce budget. 

Etes-vous satisfait des résultats ?

Grâce à cette démarche, nous réalisons près de 60% d’économies sur notre budget assurances (bâtiments, flotte automobile, RC). Nous bénéficions également de garanties améliorées.

Leur accompagnement a par ailleurs de nombreux avantages. Certes ils sont difficilement chiffrables mais ils sont capitaux. Le transfert de savoir-faire fait partie de ces bénéfices associés. On apprend toujours au contact d’experts.

Comment allez-vous utiliser ces économies ?

Nous allons les réinvestir dans notre outil de travail.

Allez-vous poursuivre la démarche ?

La gestion des charges n’est pas l’affaire d’une fois. C’est toujours du long terme. En effet, les métiers, les offres et les services des prestataires évoluent vite et il faut s’assurer en permanence de bénéficier des meilleures conditions. De plus, parce que votre entreprise change également, il est essentiel de s’interroger sur leur adéquation à vos besoins. En outre, nous souhaitons vérifier que ce que nous avons obtenu grâce à l’intervention d’Euklead sera pérenne. Ce sera le cas puisqu’Euklead prévoit un accompagnement de 24 mois.

Nous irons au-delà avec vous car nous nous engageons dans un partenariat de long terme. D’ailleurs, nous venons de déléguer une nouvelle mission concernant le budget flotte automobile. Nos attentes sont fortes.

A vous écouter, déléguer un programme de réduction des coûts indirects relève du bon sens.

Quand on fait appel à un cabinet spécialisé, on se rend compte que ce qu’on aurait tenté de faire avec les compétences internes n’aurait été équivalent qu’aux prémices de l’optimisation.

Nous avons tant de sujets stratégiques à notre charge qu’il faut savoir lâcher prise concernant ceux que vous ne maîtrisez pas. Les experts s’occupent de tout y compris les appels des prestataires. Vous n’avez qu’à prendre des décisions et à apposer votre signature. C’est du temps gagné, de la sérénité en plus, et une entreprise plus forte.